Définition & retours d'expériences
Taux d'optimisation
Google Ads

Il y a près d’un an, apparaissait un nouvel onglet dans l’interface Google Ads : la « recommandation tab » ou taux d’optimisation pour les francophiles. Retour sur cette fonctionnalité, toujours en bêta, avec un focus sur ses avantages et inconvénients après un an d’utilisation.

Le taux d’optimisation est visible dans 100% des comptes Google Ads, il est affiché automatiquement et propose comme son nom le suggère des conseils « automatiques » pour améliorer l’optimisation de votre compte selon les guidelines Google. Ce score se base uniquement sur des critères techniques duplicables pour n’importe quel compte Google Ads MAIS ne tient pas compte des objectifs et problématiques ou stratégies « terrain » des annonceurs. A prendre donc avec de la hauteur, notamment avec votre agence qui a le recul nécessaire pour critiquer objectivement les différents conseils automatiques délivrés par l’outil.

Exemple de message visible depuis l’interface d’un compte Google Ads

Qu’est ce que le taux d’optimisation Google Ads ?

Ne vous méprenez pas, le quality score et le taux d’optimisation sont deux outils différents. Le quality score, déployé en 2005 sur la plateforme Google, nous permet de mieux travailler la pertinence de nos annonces. Une note sur 10 qui en moins de 20 ans est passée d’outil révolutionnaire à désuet (merci l’automation et l’IA). Le taux d’optimisation quant à lui prend un peu plus de hauteur et mesure le potentiel d’un compte Google Ads, en ne se basant que sur les configurations de ce dernier.

Google Ads mesure le taux d’optimisation d’un compte en lui attribuant une note comprise entre 0 et 100%, 100% étant la «meilleure» note.

Les « conseils automatiques » présentés par cette fonctionnalité sont regroupés en grands thèmes (non exhaustif)

Chaque thématique aborde les sujets prioritaires et connus pour mener à bien l’optimisation d’un compte Google Ads.

  • « Réparations » : vitesse de chargement du site. Point commun avec le SEO technique soit dit en passant.
  • « Enchères et budgets » :
    – limitation budgétaire,
    – automation : stratégie d’enchères mises en place avec utilisation de l’automatisation.
  • « Mots clés et ciblage » :
    – ajout de mots clés,
    – suppression de mots clés redondants,
    – audience utilisable ou à créer.
    – customer match : existe-t-il des bases de données uploadées dans Google Ads pour enrichir la data ?
  • « Annonces et extensions d’annonces »
    – Extensions à disposition dans Google Ads et implémentées ou optimisables ?
    – Annonces : avez-vous configuré assez de versions d’annonces ? Utilisez-vous les RSA (Responsive for Search Ads) et autres versions disponibles ?
    – Utilisez-vous des adgroups DSA (Dynamic Search Ads) ? Là encore, la DSA est très dépendante de vos optimisations SEO.

Comme vous pouvez le constater cet outil sert l’intérêt de tous pour garantir un certain niveau de qualité de gestion. Grâce à ce taux d’optimisation mis à jour très régulièrement, nous pouvons vite nous rendre compte de la qualité de paramétrage d’un compte.

Oui mais… la méthode de calcul est binaire et ne prend pas en compte vos actualités métiers, vos enjeux ou même vos envies de défier l’algorithme (ce qu’on adore ;))

Par exemple, si vous n’êtes pas e-commerçant et que votre business digital est basé sur la génération de leads, vous ne pouvez donc pas communiquer sur des prix, et bien cela « affectera » votre taux d’optimisation ! Heureusement seule votre note sera affectée, pas votre diffusion. Mais il n’en reste que vous verrez une note dégradée au regard de la qualité réelle de l’optimisation de votre compte Google Ads.

Vous pouvez masquer les recommandations qui ne s’appliquent pas à votre métier. Elles seront « masquées » du front de la plateforme mais continueront d’impacter en grande partie votre note globale.

D’expérience, chez CyberCité nous avons conclu qu’une note en dessous de 80% peut vous desservir. En effet, ce que nous appelons « socle de qualité de gestion » chez nous est bien pris en compte sur ces 80% :

– 2 ETA, 1 RSA par adgroup,
– toutes les extensions utilisables en l’état,
– des audiences créées et remplies et utilisées (Audience depth),
– 1 DSA par adgroup,
– budget bien réparti sans limitation pour garantir une diffusion tout au long de la journée.

Cela va de soi mais il est important de le (re)préciser : vous avez la main sur votre stratégie, vos objectifs et vos enjeux ! Tout ce que l’outil ne prend pas en compte !

NB : initialement lancé pour les campagnes Search, le taux d’optimisation est maintenant disponible pour les campagnes shopping.

TÉLÉCHARGER NOS LIVREs BLANCs (GOOGLE ADS, SEO, analytics…)

Besoin d’un audit de votre compte Google Ads ?

CyberCité est une agence certifiée Google Partner Premier et Google Analytics Certified Partner.