FAQ Comparateur de prix / Marketplace
Comment bien utiliser
les marketplaces ?

Les MarketPlaces couvrent plus de 25% de la population internaute (source : Lengow); en France 29% des e-commerçants diffusent déjà leurs produits sur ces plateformes. Les marketplaces peuvent, quasiment du jour au lendemain, peser une part très significative dans votre CA mais il convient de maitriser certains paramètres, les voicis.

Quelles marketplaces choisir ?

Nous distinguons deux catégories de market places :

– les généralistes,
– les verticales : spécialisées sur un secteur d’activité.

Il n’y a pas de bons ou mauvais choix, mais une étude / un audit s’impose pour sélectionner celles qui sont les plus visibles sur votre marché & qui proposent le minimum de commission sur vos catégories de produits.

Liste des marketplaces

Un vaste choix de market places généralistes ou verticales

Contraintes techniques / Flux de produits

Tout comme les comparateurs de prix, chaque marketplace impose ces propres exigences au niveau du flux produits que vous devez leur fournir. Travailler sur plusieurs marketplaces nécessitent donc de configurer, référencer et gérer différents flux de produits. Cette tache est chronophage et la valeur ajoutée n’est pas au rendez vous. Mieux vaut passer du temps à bien sélectionner les produits à diffuser et à leur pricing plutôt qu’à gérer la technique de création et diffusion.

Nous vous conseillons de travailler avec des solutions permettant d’intégrer plus facilement vos produits dans les différentes plateformes. CyberCité travaille par exemple avec l’intégrateur Lengow qui permet d’adapter un flux unique à toutes les contraintes.
(NB : les Traffic Manager CyberCité disposent de la certification Lengow).

Rentabilité, quels produits diffusés sur les marketplaces ?

Le business modèle des marketplaces est basé sur le commissionnement des ventes. Par exemple, la commission d’Amazon sur les produits culturels est de 15% et de 12% sur les accessoires informatiques.

Nous vous conseillons donc de ne pas systématiquement diffuser l’ensemble de vos produits sur les marketplaces sous peine de voir vos marges fondre comme neige au soleil sur certains de vos produits, voire de ne plus être rentable du tout.

Une bonne connaissance de votre marge / produit s’impose afin d’en faire le 1er élément de sélection de vos produits à vendre sur les marketplaces.

Votre service après-vente doit être irréprochable

Les marketplaces engagent leur image sur chaque vente, elles peuvent donc se montrer très sévères et pénaliser les vendeurs qui n’atteignent pas le niveau de service souhaité.
Avant de s’engager sur les marketplaces il convient donc d’avoir une gestion des stocks / des expéditions irréprochable et un service client réactif. Il faut également que cette organisation soit en mesure d’absorber une forte hausse d’activité.

Une « non-dépendance »

Il est important de ne pas négliger en parallèle le développement de la visibilité de vos produits sur votre propre site. Même si les marketplaces sont un excellent tremplin pour les nouveaux e-commerçants, ou pour tester un marché international, il est primordial de ne pas cannibaliser les ventes sur sa propre boutique en ligne.

Les MarketPlaces doivent être perçues comme une opportunité de marché supplémentaire / complémentaire et votre business ne doit pas en devenir dépendant.

Les places de marché doivent donc s’intégrer dans une stratégie digitale équilibrée.

Besoin d’un expert en market places ?