Actus métier
Google passe au
mobile first indexing

Toujours au coeur de la stratégie Google, le mobile first continue de faire parler de lui en SEO. Après la fin des markup « Mobile friendly », l’arrivée massive des AMP (Accelerated Mobile Page) dans les serp, c’est au tour du cœur même de l’indexation que Google va faire évoluer sa technologie en passant au mobile first indexing d’ici quatre mois maximum (les tests sont déjà en cours).

John Mueller (Webmaster Trends Analyst chez Google) l’a officialisé vendredi 4 novembre dernier dans un de ses tweets :

Qu’est ce que le mobile first indexing change pour votre référencement ?

A la lecture du blog officiel de Google (https://webmasters.googleblog.com/2016/11/mobile-first-indexing.html) pas grand chose.

Si vous avez déjà une version responsive ou dynamic serving, pas de changement à prévoir (en tout cas pas plus de points à surveiller qu’avant cette annonce).

Si vous avez une version mobile à part entière, pensez à la vérifier dans Google Search Console pour vous assurer que tous les voyants soient au vert (notamment sur la duplication de contenus – n’oubliez pas vos canoniques).

Si vous êtes en cours de refonte (passer d’un site entièrement dédié au desktop à un site comprenant une version mobile), assurez vous que vos futurs contenus sur mobile soient au moins aussi bons que sur la version desktop.

Pour celles et ceux qui réfléchissent à l’intégration en Progressiv Web Apps  (PWA pour les intimes https://developers.google.com/web/progressive-web-apps/), sachez que Google est en train d’évangéliser le marché sur cette technologie hybride. Celle-ci ne devrait donc pas être en désaccord avec l’annonce du jour 😉 Mais tant que Safari / IOS ne sera pas signataire de la charte, ce nouveau type de développement ne prendra certainement pas l’ampleur attendue. Il semblerait (annonce d’Antoine Contal – Ads Solution Engineer chez Google – à la conférence du Blend Web Mix d’octobre dernier) qu’Apple fasse un premier pas vers l’interprétation de ces développements en 2017, à suivre…

Google souhaite aussi rassurer les webmasters qui ne possèdent qu’une version desktop : votre site continuera bien à être visible dans ses résultats de recherche (au moins sur la version desktop).

Petit bémol sur le « mobile indexing first » : les mobinautes ne font pas de liens spontanés vers les sites qu’ils visitent / trouvent pertinents. Ainsi, un des critères  fondamentaux de la pertinence du search Google se retrouve orphelin ! Comment Google va-t-il continuer à déterminer la pertinence d’une page via l’indice de popularité de celle-ci (nombre de liens qui pointent vers elle), si les mobinautes ne participent à cet échange ?

Un début de réponse pourrait être la meilleure prise en compte des signaux sociaux (pour ça, pas de problème, les mobinautes savent partager 😉 ) en SEO

Mais si Google passe au mobile first indexing, cela ne veut pas dire que la version desktop des sites ne sera plus crawlée par Google (elle le sera mais via le bot mobile de Google). C’est donc le crawl de la version desktop qui continuera de prendre en compte les liens entre les pages / inter-sites. Le netlinking restera donc toujours au coeur des sujets SEO pour 2017 !